132 conseillères et conseillers ordinaux

règlement électoral Les membres des conseils de l'Ordre des pédicures-podologues sont élus au scrutin binominal majoritaire à un tour. 
    - 112 élus en régions et interrégions (fixée par voie règlementaire, la composition des conseils est déterminée par le nombre de pédicures-podologues inscrits au dernier tableau de l’Ordre publié) 
    - et 20 élus au Conseil national.
Les conseillers ordinaux sont élus par les pédicures-podologues inscrits au tableau de l'Ordre pour six ans et renouvelables par moitié tous les trois ans.
 
Les fonctions de président, de vice-président, de secrétaire général, ou de trésorier d'un conseil de l'ordre sont incompatibles avec :
    - L'une quelconque des fonctions correspondantes d'un syndicat professionnel ;
    - L'une quelconque de ces fonctions dans un autre conseil. 
Un règlement électoral établi par le Conseil national de l'Ordre fixe les modalités des élections aux conseils.
 
 

Indemnisation des conseillers ordinaux 

Les fonctions de conseillers ordinaux sont exercées bénévolement cependant, ils peuvent bénéficier d'indemnités tel que prévues par le  Décret n° 2010-451 du 3 mai 2010 relatif aux indemnités des membres élus des ordres des médecins, des chirurgiens-dentistes, des sages-femmes, des pharmaciens, des infirmiers, des masseurs-kinésithérapeutes et des pédicures-podologues
 
Le montant de l’indemnité versée à chaque élu pour une demi-journée de mission présentielle au service de l’institution ordinale est fixé annuellement dès parution officielle du plafond mensuel de la sécurité sociale. A l'Ordre des pédicures-podologues, cette indemnité est égale à un vingt sixième du Plafond mensuel de la sécurité sociale pour l'année en cours.  
Les modalités de répartition de cette indemnisation sont précisées dans le règlement de trésorerie de l'institution ordinale.

 

Un engagement au service de la profession et de l'institution
 
Charte de l'élu(e) ordinal(e)Tous les membres des conseils de l’Ordre doivent respecter les obligations relatives à la profession et celles relatives à l’organisation ainsi qu’au fonctionnement de l’Ordre telles que décrites au sein d’un règlement intérieur national ou des régions et d’un règlement de trésorerie.
 
La charte éthique  de l’élu(e) ordinal (e) a pour objectif  d’établir un ensemble de règles de bonne conduite morale que les élus ordinaux doivent adopter dans l’exercice de leurs fonctions.
 
Chaque élu exerce son mandat dans le respect des principes consacrés par la présente charte lesquels reposent sur l’intérêt général, la probité, l’impartialité, l’assiduité, la confidentialité.