En cas de changement de situation professionnelle vous avez des obligations ordinales :

Dans tous les cas, le conseil régional de l'Ordre des pédicures-podologues dont vous relevez doit être informé de toutes modifications, changements de situation, de statut ou de conditions d'exercice et pour cela vous devez lui adresser les pièces justificatives nécessaires.

Si vous avez besoin d'un conseil, n'hésitez pas à contacter votre conseil régional.

Vous déménagez :

Il est préférable d'informer le conseil régional de votre nouvelle adresse de résidence principale.
Pour un changement de cabinet, vous devez informer le conseil régional de votre nouvelle adresse professionnelle. Si vous êtes locataire, vous devez adresser une copie de votre bail, et si vous êtes propriétaire, vous devez transmettre un justificatif de l'acte d'achat.

Ces informations permettront de mettre à jour votre dossier au Tableau de l'Ordre. De vous adresser les différents courriers à la bonne adresse

Vous changez de région d'exercice :

Vous devez informer le conseil régional dont relève votre nouveau lieu d'exercice. Celui-ci se mettra en contact avec votre ancien conseil pour qu'il procède au transfert de votre dossier. Le Conseil national vous attribuera alors un nouveau numéro d'Ordre.

N'oubliez pas de transmettre à votre nouveau conseil régional les documents relatifs à votre local professionnel, et à ce qui concerne vos conditions d'exercice.

Vous changez de département sans changer de région :

Vous devez informer votre conseil régional. Celui-ci en informera le Conseil national qui vous attribuera un nouveau numéro d'Ordre.

N'oubliez pas de transmettre à votre conseil régional les documents relatifs à votre local professionnel, et à ce qui concerne vos conditions d'exercice.

Vous exercez à l'étranger :

S'il s'agit d'un départ définitif et que vous souhaitez être radié du Conseil de l'Ordre, vous devez adresser votre demande de radiation par lettre recommandée avec accusé de réception à votre conseil régional accompagnée d'une attestation sur l'honneur par laquelle vous vous engagez à ne plus exercer sur le territoire français. La règle applicable en matière de recouvrement des cotisations est que tout trimestre commencé est dû.

De manière facultative, vous pouvez demeurer inscrit au Tableau de l'Ordre et continuer à recevoir des informations, notamment le magazine Repères ; pour ce faire vous devez vous acquitter d'une demi-cotisation annuelle.

Si vous continuez à exercer sur le territoire français (quelque soit le temps et le mode d'exercice), vous devez obligatoirement rester inscrit au Tableau de l'Ordre et régler une pleine cotisation.

Vous vous installez en cours d'année :

Vous devez informer votre conseil régional. Celui-ci en informera le Conseil national qui vous attribuera un numéro d'Ordre. Les trimestres courants jusqu'à l'année civile sont dus.

N'oubliez pas de transmettre à votre conseil régional les documents relatifs à votre local professionnel et à ce qui concerne vos conditions d'exercice.

Vous cessez définitivement votre activité :

Vous devez signaler votre cessation d'activité auprès du conseil régional dont vous dépendiez lors de votre activité.

Les formalités à accomplir ont été largement simplifiées avec l'intégration de la profession dans le RPPS (Répertoire partagé des professionnels de santé), désormais vous devez envoyer un courrier de demande de radiation à votre conseil régional.

Si vous choisissez de rester inscrit au tableau (ex : dans le cadre d'un mandat ordinal), vous serez redevable d'une demi-cotisation.

TÉLÉCHARGER LE COURRIER EN FORMAT WORD :


Information : Le professionnel qui cesse définitivement son activité en cours d'année, est redevable de la cotisation correspondant à la période de son activité en sachant que tout trimestre commencé est dû. Le Conseil national procèdera au remboursement des périodes trimestrielles non travaillées. 

Vous cessez temporairement votre activité :

Vous devez informer votre Conseil Régional par lettre recommandée avec une attestation de radiation " temporaire " URSSAF.