Comment le pédicure-podologue peut-il contribuer à l'amélioration du parcours de soins de la personne âgée et prévenir la perte d’autonomie ? Reçu au ministère, l'Ordre dépose sa contribution pour rappeler les compétences de la profession et sa place dans la prise en charge de soins à la personne âgée.

Début Octobre Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé lancait une grande consultation citoyenne sur le grand âge et l'autonomie. Cette consultation rassemble l’ensemble des parties prenantes aux niveaux national et régional, et a pour objectif de remettre début 2019 un rapport opérationnel pour nourrir une réforme ambitieuse dans la perspective d’un projet de loi.

Dès cette annonce nous avons sollicité la ministre et les pilotes de ce dossier pour les rencontrer, participer si possible aux ateliers thématiques et surtout porter auprès d'eux la connaissance du métier de la pédicurie-podologie, le rôle que peut avoir ce professionnel de santé dans le parcours de soins de la personne âgée et la prévention de la perte d'autonomie.

C'est dans ce contexte que le 9 novembre2018,  l'Ordre des pédicures-podologues a été reçu par Monsieur Dominique Libault, Pilote de la concertation Grand âge et autonomie et Jean-Louis REY, adjoint à l'équipe d'appui et a eu l'opportunité de remettre sa contribution, recueil de quelques propositions répondant à la question : "Comment le pédicure-podologue peut-il contribuer à l'amélioration du parcours de soins de la personne âgée et prévenir la perte d'autonomie  ?"

Le pédicure-podologue est un professionnel de santé qui a toute sa place dans le parcours de soins des personnes âgées. Son expertise et ses compétences portent sur le retentissement fonctionnel dans la prise en charge de troubles de l’équilibre, sur la prévention de la perte d’autonomie du sujet âgé et la prévention des chutes. Le pédicure-podologue peut prolonger son autonomie et favoriser son maintien à domicile. Ses compétences cliniques lui permettent de différencier une atteinte locale du pied d’une maladie systémique, de distinguer les pathologies relevant de traitements podologiques de celles relevant de la compétence d’autres professionnels de santé. Ainsi, son intervention auprès de la personne âgée s’inscrit utilement dans une prise en charge pluridisciplinaire. Depuis la création de l’Ordre, nous n’avons eu de cesse de porter à la connaissance des pouvoirs publics et des autres professionnels de santé les compétences métiers de la profession et de participer à des projets pluridisciplinaires visant à améliorer la prise en charge de nos aînés :

Par des programmes d’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) dans le cadre d’une convention avec la HAS en 2010. Pour exemple 29% des pédicures-podologues inscrits aux programmes d’EPP avaient participé à celui sur le Bilan podologique du patient âgé.

Par des partenariats notamment un partenariat d’information avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) au travers de nos sites internet respectifs et des pédicures-podologues inscrits au tableau de l’Ordre, leurs patients âgés et leur famille, deux autres avec des associations de patients et sociétés savantes sur des sujets tels la prise en charge de l’arthrose ou de l’ostéoporose, ou encore récemment avec la Fondation Médéric Alzheimer dans le cadre d’une enquête nationale sur la prise en charge par les pédicures-podologues de personnes atteintes de troubles cognitifs.

Avec le Collège national de Pédicurie-Podologie créé en 2014 à l’initiative de l’Ordre, les recommandations de la Haute Autorité de Santé intitulées : « Le pied de la personne âgée : approche médicale et prise en charge de pédicurie podologie » etdatant de 2005 sont en cours de réactualisation et attendues pour début 2019.

Il est égalerment des actions régionales portées par la profession très instructives, et l'Ordre s'est permis de rappeler à ses interlocuteurs  l’expérimentation en EHPAD organisée par les ARS, ORS et URPS des Pays de la Loire en 2017 consistant à réaliser un bilan podologique pour chaque nouvel entrant (Bilans de pédicurie-podologie en Ehpad/URPS/ARS/ORS 2017).