Logo ONPP

Arthrose

« L’arthrose peut toucher toutes les articulations. Les pédicures-podologues soulagent évidemment l’arthrose du pied, mais aussi l’arthrose du genou et celle de la hanche. Il existe aujourd’hui des recommandations pour traiter les patients avec des modèles thérapeutiques et des modalités qui incluent des traitements pharmacologiques et non pharmacologiques. Les pédicures-podologues ont un grand rôle à jouer sur le plan non pharmacologique, grâce à la prescription d’orthèses. Au-delà de la confection, il y a tout un travail d’information et de sensibilisation à mener pour que l’orthèse soit portée. Il faut obtenir l’adhésion des patients car certains d’entre eux ont tendance à ne croire qu’aux médicaments. Il faut expliquer aux patients que les orthèses peuvent soulager leurs douleurs, avoir un effet similaire aux médicaments, mais sans leurs effets secondaires. Enfin, il faut expliquer aux patients que ces orthèses font partie d’une prise en charge multidisciplinaire qui va associer des traitements pharmacologiques et non pharmacologiques. Il n’y a pas un traitement de l’arthrose mais une multitude de traitements qui mis bout à bout finissent par soulager le patient.

Le rôle de conseil du pédicure-podologue est aussi primordial. Il doit donner des conseils de chaussage, bien sûr, encourager l’activité sportive et insister pour que les patients en surcharge pondérale maigrissent, c’est fondamental. Enfin, rappelons que le pédicure-podologue n’est pas seul à prendre en charge le patient. Il doit participer, avec l’ensemble des acteurs de santé, à la coordination des soins et à un discours commun et cohérent. »
                                                                                                                   Pr R. (Rhumatologue et rééducateur à l’Hôpital)

L'ONPP partenaire d'une campagne nationale d'information sur l'arthrose

A l'initiative de l'Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale (AFLAR), les différents acteurs de la prise en charge de l'arthrose se sont regroupés au sein de l'Alliance Nationale Contre l'Arthrose pour mieux lutter contre cette maladie.

Les 1ers États généraux de l’Arthrose se tiendront à l’initiative de l’Alliance Nationale Contre l’Arthrose dès la rentrée prochaine. Organisés sous la forme de tables rondes régionales thématiques, ils se dérouleront de septembre 2014 à juin 2015, autour d’acteurs directement impliqués dans la prise en charge de l’arthrose.

Par ailleurs, un Panel citoyen de patients arthrosiques a été réalisé du 6 au 9 juin 2014 pour permettre aux patients d’exprimer leur point de vue et leurs attentes sur les aspects multiples de leur pathologie. Des propositions concrètes émaneront de cette concertation. Elles seront présentées dans le cadre de la journée mondiale contre les rhumatismes, le 12 octobre 2014.

En savoir plus très prochainement....


Initialement, la campagne nationale d'information lancée en décembre 2012 à l'occasion du 25ème congrès français de Rhumatologie de la SFR reposait sur :

  • La lutte contre les idées fausses en diffusant auprès du public des affiches et une brochure expliquant l'arthrose en termes simples et pédagogiques autour de 5 messages clés : "l'arthrose est une véritable maladie", "ce que n'est pas l'arthrose", "l'arthrose peut être évitée", "l'arthrose se soigne", "la recherche est en marche".
  • La création d'un site internet destiné au public - www.stop-arthrose.org - dédié aux problématiques et solutions pour lutter contre l'arthrose.
  • Le lancement d'une enquête d'envergure auprès des patients atteints d'arthrose pour recueillir leurs besoins et leurs attentes. 
  • Le versement par l'AFLAR d'une bourse de 50 000 euros au fonds de dotation France Rhumatismes pour encourager la recherche.

En France, l'arthrose touche de 9 à 10 millions de personnes, soit 17% de la population. En dix ans, entre 1993 et 2003, l'augmentation des patients atteints a été de 54%. Mais peu de personnes s'arrêtent sur ces chiffres. En effet, la plupart considérèrent qu'il s'agit moins d'une maladie que d'une usure inévitable des articulations allant de pair avec le vieillissement et contre laquelle les moyens sont limités. Très peu savent qu'elle est la seconde cause d'invalidité dans notre pays et qu'elle a été responsable de 5 millions d'arrêts de travail en dix ans (1993-2003) (Claude Le Pen, Revue du Rhumatisme 72 (2005) 1326-1330).

On imagine l'arthrose comme une fatalité, une maladie de la vieillesse inéluctable. C'est faux ! Les traitements existent, tout comme les moyens de l'éviter.

Si les mesures non pharmacologiques sont au premier plan du traitement de l'arthrose (exercice physique, perte de poids, précautions vis-à-vis des articulations malades...), la prise en charge peut aussi faire appel à des traitements médicamenteux, à la rééducation, à des cures thermales, à la chirurgie...

Le rôle du pédicure-podologue est de savoir diagnostiquer les différentes arthroses du pied et de confectionner des orthèses digitales ou plantaires afin de faciliter la marche. Celles-ci, à défaut de guérir, soulageront et limiteront les évolutions. Il a toute sa place dans une prise en charge pluridisciplinaire que ce soit au niveau de la prévention, de l'éducation ou du soin de podologie. L'Ordre national des pédicures-podologues est par définition garant des compétences et de la qualité des soins dans l'intérêt du patient. C'est pourquoi il est apparu très important au Conseil national d'être partenaire de l'AFLAR dans le cadre de cette campagne de communication nationale.

Le partenariat de l'Ordre se fait dans la mesure de ses moyens et c'est pour cela qu'il utilise ses vecteurs de communication :

Le bulletin ordinal Repères N°23 propose un article avec une interview du Docteur Laurent GRANGE, président de l'Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale.

Par le biais de son site Internet, l'ONPP met à la disposition des pédicures-podologues la brochure "L'arthrose : luttons contre les idées reçues" et les affiches relatives à la prévention et aux traitements de l'arthrose.

Les professionnels peuvent ainsi les télécharger pour les mettre à disposition de leurs patients dans leur cabinet.

SE CONNECTER - TELECHARGER :

Résultat de la première grande Enquête nationale sur l'arthrose

Affiches :

L'arthrose est...

L'arthrose n'est pas...

L'arthrose se soigne !

L'arthrose peut être évitée

La recherche est en marche !

Brochure :

Arthrose : Luttons contre les idées reçues !

Pour en savoir plus :

www.aflar.org

www.stop-arthrose.org

Les parties prenantes de l'Alliance

  • Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale
  • Association Française pour la Recherche Thermale
  • Collège Français des Médecins Rhumatologue
  • Comité d'éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française (Cespharm)
  • Cofemer (Collège enseignants médecine physique et de réadaptation MPR)
  • Conseil National des Exploitants Thermaux
  • France Rhumatismes
  • Conseil national de l'Ordre des masseurs-kinésithérapeutes
  • Institut UPSA de la Douleur
  • Ordre national des pédicures-podologues
  • Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation
  • Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique
  • Société Française de Rhumatologie
  • Syndicat National des Médecins Rhumatologues