Logo ONPP

La profession

Définition du métier : Le pédicure-podologue intervient sur les troubles cutanés, morphostatiques et dynamiques du pied et des affections unguéales du pied, en tenant compte de la statique et de la dynamique du pied et en tenant compte des interactions avec l’appareil locomoteur. Le pédicure podologue prescrit, confectionne ou adapte des dispositifs médicaux podologiques externes. Il prescrit et applique des topiques et des pansements. Le pédicure-podologue réalise des activités en matière de prévention, de formation, d’encadrement, d’éducation et de recherche. Bulletin officiel santé protection sociale solidarité no 2012/06

Un spécialiste du pied au service de la santé publique

Le pédicure-podologue est le professionnel de santé paramédical en charge des affections et soins du pied. Il tient compte dans son exercice des interactions avec le reste du corps, en particulier de celles avec l’appareil locomoteur.

La pédicurie-podologie traite les troubles cutanés, morphostatiques et dynamiques du pied et des affections unguéales du pied1. Le pédicure-podologue intervient sur les pathologies et manifestations locales et non systémiques liées au pied. Cette prise en charge peut être éducative, préventive, curative et nécessiter un traitement à long terme.

Les compétences cliniques du pédicure-podologue lui permettent de différencier une atteinte locale du pied d’une maladie systémique, de distinguer les pathologies relevant de traitements podologiques de celles relevant de la compétence d’autres professionnels de santé.

1 qui concerne l'ongle

Une consultation de pédicurie-podologie comporte trois étapes :

  • Le diagnostic : le pédicure-podologue débute la consultation par le recueil des données et informations, puis la poursuit par l’examen clinique podologique qui le conduit à établir un bilan diagnostic ;
  • La définition d’un projet thérapeutique et la prescription : à partir du bilan diagnostic, le pédicure-podologue élabore un projet thérapeutique qu’il soumet au patient pour obtenir son consentement. Il dispose d’un pouvoir autonome pour prescrire des topiques à usage externe, pansements, prothèses et orthèses nécessaires au traitement des affections du pied ;
  • La mise en œuvre du traitement intégrant au besoin la conception et la réalisation des prothèses, orthèses : traitement des affections cutanées des pieds et des ongles (durillons, cors, verrues plantaires, ongles incarnés, mycoses…), soins d’hygiène. Le pédicure-podologue traite ainsi directement les affections épidermiques, limitées aux couches cornées et aux affections unguéales du pied, à l’exclusion de toute intervention provoquant l’effusion de sang. Il conçoit également et fabrique lui-même les prothèses, orthèses, semelles et autres appareillages destinés à prévenir ou à traiter les affections du pied. Il recourt de plus en plus aux nouvelles technologies de conception assistée par ordinateur.

    Le conseil, l’éducation thérapeutique sont également primordiaux. Le pédicure-podologue doit transmettre au patient une partie de son  savoir-faire (surveillance quotidienne,hygiène, coupe d’ongles adaptée, gestes à éviter, choix du chaussage…).

Les soins de pédicurie-podologie s’adresse à tous, tant au petit enfant qu’à la personne âgée, au sportif ou à la personne handicapée. Le pédicure-podologue a un rôle majeur dans la prévention, le diagnostic et le traitement de nombreuses pathologies du pied, des plus bénignes aux plus sévères.

Il a une mission importante auprès de certains patients à risque, en particulier dans le cadre de prise en charge pluridisciplinaire comme pour les personnes diabétiques, artéritiques, arthritiques, arthrosiques, etc.

Coopérations interprofessionnelles

Son expertise porte également sur le retentissement fonctionnel dans la prise en charge des troubles de l’équilibre, ou encore la prévention des chutes chez les personnes âgées pour lesquelles le pédicure-podologue a également un rôle essentiel.

Il peut aussi compenser ou traiter d’éventuelles malformations ou déformations du pied (orteils en griffe, hallux valgus, quintus varus…) ou encore remédier à des troubles de la statique entrainant des douleurs au niveau de l’appareil locomoteur (chevilles, genou, bassin, rachis…).

UN EXERCICE RÉGLEMENTÉ

La profession de pédicure-podologue est une profession de santé paramédicale, qui appartient au groupe des métiers de la rééducation. Elle est régie par le Code de la santé publique.

Pour exercer, le pédicure-podologue doit être titulaire du Diplôme d'Etat de pédicure-podologue (DE), délivré par le ministère de la Santé à l'issue de trois années d'études théoriques et pratiques.

Il doit obligatoirement être inscrit au tableau de l'Ordre des pédicures-podologue.

Le titre de « pédicure-podologue » est protégé ainsi que chacun des termes le constituant

Les pédicures-podologues exercent leur métier dans le respect de leur code de déontologie défini par les articles R.4322-31 à R.4322-99 du Code de la santé publique (CSP). Ils accomplissent les actes professionnels définis au niveau législatif par l’article L.4322-1 et au niveau réglementaire par l’article R.4322-1 et l’article D.4322-1-1 du CSP.

LA PROFESSION EN CHIFFRES (au 1er janvier 2014)

Au 1er janvier 2014, la profession compte 12 082 pédicures-podologues, soit 10% de plus qu’en 2010

99,9% des pédicures-podologues sont inscrits au Tableau de l’Ordre

67% des actifs sont des femmes

L’âge moyen d’un professionnel est de 40 ans

96% des pédicures-podologues exercent en activité libérale exclusive

On compte 13 082 cabinets sur le territoire français (10 872 principaux et 2 210 secondaires)

Il existe 11 instituts de formation en pédicurie-podologie en France dont 2 publics

614 nouveaux diplômés 2013 en France, Dont plus de 10% issus de formations obtenues à l’étranger
Environ 8 % n’exerceront pas

Tous les ans, environ 1,5 % des pédicures-podologues cessent leur activité

Le revenu moyen annuel en France pour un pédicure-podologue s’élève à 25 012 € (source CARPIMKO 2012)

Le coût moyen à l’installation varie entre 30 000 € et 40 000 €

HONORAIRES ET REMBOURSEMENTS

Le pédicure-podologue peut recevoir librement et soigner un patient sans prescription préalable, mais en ce cas, aucune prestation n’est prise en charge par l’Assurance Maladie. Seuls les actes prescrits par une ordonnance médicale ouvrent des droits. Cette prise en charge est faible et se fait sur la base du tarif de responsabilité de la sécurité sociale.

Les honoraires de consultation sont libres pour l’essentiel. Pour les patients diabétiques gradés 2 et 3, dont les pieds présentent des risques élevés de lésions, l'Assurance Maladie rembourse les soins et les actes de prévention réalisés par des pédicures-podologues conventionnés, habilités aux actes POD, dans le cadre de 4 à 6 séances de soins sur l'année au tarif de 27€ la consultation.