Logo ONPP

Promouvoir le rôle d'acteur de santé publique de la profession

Profession de santé, inscrite au Code de la santé publique, la pédicurie-podologie participe outre aux soins des pathologies courantes rencontrées en cabinet, à une prise en charge de qualité des patients atteints de maladies chroniques, des personnes âgées… L’Ordre incite les pédicures-podologue à s’engager dans des actions de coopération interprofessionnelle, de parcours de soins des patients, d’éducation thérapeutique…

Faire connaître et reconnaître la pédicurie-podologie auprès du grand public et des autres professions de santé exige un effort conjoint des instances représentatives de la profession (Ordre, syndicats, etc.) et des pédicures-podologues eux-mêmes, afin que leurs compétences soient reconnues officiellement et s’intègrent dans une coopération interprofessionnelle.

Le pédicure-podologue a un champ de compétences larges et reconnues pour traiter les pathologies courantes du pied. Il est aussi qualifié pour prendre en charge les patients atteints de maladies chroniques et les personnes âgées tant que ces maladies concernent le pied ou que la marche et la statique soient impliquées. Dans ce cadre, il est acteur de la coopération interprofessionnelle, du parcours de soins et de l’éducation thérapeutique dans un souci de santé publique.

Le pédicure-podologue : un spécialiste du pied

Le pédicure-podologue est le professionnel de santé paramédical chargé des soins du pied. Il tient compte des interactions avec le reste du corps, en particulier l’appareil locomoteur. Il joue un rôle majeur dans la prévention, le diagnostic et le traitement de nombreuses pathologies du pied, des plus bénignes aux plus sévères. Il compense ou traite d’éventuelles malformations ou déformations du pied (orteils en griffe, hallux valgus, quintus varus, etc.) ou remédie à des troubles de la statique entrainant des douleurs au niveau de l’appareil locomoteur (chevilles, genou, bassin, rachis). Il favorise le maintien de l’autonomie des personnes âgées, notamment par la prévention des chutes. Il a enfin une mission importante auprès de certains patients à risque, en particulier dans le cadre de prise en charge pluridisciplinaire de maladies chroniques comme le diabète, le psoriasis ou l’arthrose.

La consultation de pédicurie-podologie :

Une consultation comporte trois étapes :

Le diagnostic : le pédicure-podologue débute la consultation par le recueil des données et informations puis, la poursuit par l’examen clinique podologique qui le conduisent à établir un bilan diagnostic.

La définition d’un projet thérapeutique et la prescription : à partir du bilan diagnostic, le pédicure-podologue élabore un projet thérapeutique qu’il soumet au patient pour obtenir son consentement. Il dispose d’un pouvoir autonome pour prescrire des topiques à usage externe, pansements, prothèses et orthèses nécessaires au traitement des affections du pied.

La mise en œuvre du traitement intégrant au besoin la conception et la réalisation des prothèses, orthèses : traitement des affections cutanées des pieds et des ongles (durillons, cors, verrues plantaires, ongles incarnés, mycoses…), soins d’hygiène. Le pédicure-podologue traite ainsi directement les affections épidermiques, limitées aux couches cornées et aux affections unguéales du pied, à l’exclusion de toute intervention provoquant l’effusion de sang. Il conçoit également et fabrique lui-même les prothèses, orthèses, semelles et autres appareillages destinés à prévenir ou à traiter les affections du pied. Il recourt de plus en plus aux nouvelles technologies de conception assistée par ordinateur.

Coopération interprofessionnelle, parcours de soins et éducation thérapeutique

La HAS recommande d’attacher une importance toute particulière à l’orientation des patients vers les autres professionnels de santé ainsi qu’à la communication entre les acteurs. En particulier pour la prise en charge des personnes âgées, le pédicure-podologue doit intégrer une logique de coopération interprofessionnelle dans les dispositifs de parcours de soins. Qu’il s’agisse de maintenir l’autonomie ou de soigner les personnes dépendantes, les pédicures-podologues doivent faire partie intégrante de l’équipe de professionnels qui accompagnent la personne âgée. En coordination avec les médecins, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et autres praticiens, tous doivent travailler main dans la main pour un meilleur suivi et une meilleure prise en charge. Cela nécessite que les professionnels se rencontrent, communiquent, connaissent et respectent leurs compétences réciproques. Celles du pédicure-podologue sont d’autant plus utiles aux patients que ces derniers sont plus âgés et la part des seniors, on le sait, va croissant dans notre société. La dépendance commence ou s’aggrave notamment lorsque le patient tend à présenter des troubles de la marche et de l’équilibre.

L’éducation thérapeutique est également primordiale. Le pédicure-podologue doit transmettre au patient une partie de son savoir-faire (surveillance quotidienne, hygiène, coupe d’ongles adaptée, gestes à éviter, choix du chaussage, inspection, mise en place d’orthèses, etc.)