Logo ONPP

Équivalence au DE

L'Arrêté du 3 décembre 2015 modifiant l’arrêté du 8 juillet 2015 relatif à l’admission des étudiants de l’Ecole européenne de podologie pluridisciplinaire de Bruxelles dans les instituts de pédicurie-podologie français et à la délivrance d’une équivalence au diplôme donnant le droit d’exercer la profession de pédicure-podologue en France est paru au Journal officiel du 9 décembre 2015.

Rappelons que pour obtenir une équivalence au diplôme donnant le droit d'exercer la profession de pédicure-podologue, les titulaires du diplôme de l'Ecole européenne de podologie pluridisciplinaire de Bruxelles devaient obtenir une note au moins égale à 10 sur 20 à chacune des épreuves de niveau.

Dans le cas contraire, ils avaient la possibilité de choisir entre :

  1. Etre admis en troisième année de formation en institut de formation en pédicurie-podologie en septembre 2015 ; ou
  2. Effectuer un stage de six semaines comprenant deux semaines dans un service de dermatologie, deux semaines dans un service de diabétologie et deux semaines dans un service de rhumatologie. A l'issue de ce stage, ils remettent au jury d'évaluation mentionné à l'article 12 un rapport de stage accompagné de l'évaluation établie par le maître de stage annexée au présent arrêté.

Pour obtenir une équivalence au diplôme donnant le droit d'exercer la profession de pédicure-podologue, les candidats doivent valider les dix compétences mentionnées à l'annexe II de l'arrêté du 5 juillet 2012 susvisé, à l'exception de la compétence 8 « gérer une structure et ses ressources ».

En cas de non-validation des compétences en stage, ils sont admis à redoubler en troisième année en septembre 2016.

Le présent arrêté modifie le 2ème point et stipule :

« Effectuer un stage de six semaines comprenant soit deux semaines dans un service de dermatologie, deux semaines dans un service de diabétologie et deux semaines dans un service de rhumatologie, soit six semaines dans un cabinet libéral de pédicure-podologue permettant au stagiaire de réaliser des actes dans ces trois domaines. Le stage peut être réparti entre des périodes en établissement de santé et des périodes en cabinet libéral. A l’issue de ce stage, ils  remettent au jury d’évaluation mentionné à l’article 12 un rapport de stage accompagné de l’évaluation établie par le maître de stage annexée au présent arrêté. Les rapports et évaluations de stages préalablement effectués sont déposés à compter de la date de publication du présent arrêté. »