Logo ONPP

Deux décisions à l'encontre de la publicité en faveur de la "Fish pedicure"

Deux décisions parues au journal officiel du 4 février 2014 statuent sur l'interdiction de publicité vantant les mérites d'une méthode de fish pedicure comme bénéfique pour la santé  et ce sans aucune preuve scientifique.

JORF n°0029 du 4 février 2014 page 2026
texte n° 20

DECISION
Décision du 17 décembre 2013 interdisant en application des articles L. 5122-15 et R. 5122-26 du code de la santé publique la publicité pour un objet, appareil ou méthode présenté comme bénéfique pour la santé lorsqu'il n'est pas établi que ledit objet, appareil ou méthode possède les propriétés annoncées

NOR: AFSM1400015S

Par décision du directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en date du 17 décembre 2013 :
Considérant que l'Institut Pedifish, 75, boulevard Pierre-Semard, 31500 Toulouse, a fait paraître une publicité sur le site internet www.pedifish-toulouse.com en faveur d'une méthode de fish pédicure présentée comme bénéfique pour la santé avec des allégations telles que :

  • « Cette enzyme (le dithranol) possède des vertus régénérante et cicatrisante. » ;
  • « les impulsions et les microsuccions que provoquent les poissons masseurs modulent le système nerveux, stimulent (...) votre circulation ce qui conviendra parfaitement aux personnes ayant les jambes lourdes. » ;
  • « Des qualités médicales lui sont aussi attribuées, notamment contre certaines maladies de peau telles que le psoriasis et l'eczéma qui sont traitées par l'enzyme le dithranol que sécrète le Garras Rufa. »
  • « Ce soin est conseillé aux femmes enceintes et toutes personnes souffrant des jambes lourdes car les poissons stimulent la circulation sanguine par leur succions et est un excellent traitement pour la peau. »

Considérant que la réponse fournie par la société n'apporte pas la preuve des allégations de bénéfices pour la santé précitées, dans la mesure où celle-ci se limite à fournir un extrait du registre du commerce et des sociétés ainsi qu'une copie de la publicité diffusée via le site internet www.pedifish-toulouse.com, qui a été modifiée ; la publicité, effectuée par l'Institut Pedifish, 75, boulevard Pierre-Semard, 31500 Toulouse, sous quelque forme que ce soit, en faveur d'une méthode de fish pédicure reprenant les termes visés ci-dessus, est interdite.
La présente décision prendra effet trois semaines après sa parution au Journal officiel de la République française.

DECISION
Décision du 17 décembre 2013 interdisant en application des articles L. 5122-15 et R. 5122-26 du code de la santé publique la publicité pour un objet, appareil ou méthode présenté comme bénéfique pour la santé lorsqu'il n'est pas établi que ledit objet, appareil ou méthode possède les propriétés annoncées

NOR: AFSM1400013S

Par décision du directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en date du 17 décembre 2013 :
Considérant que l'Institut Fish Esthétique, immeuble Le Pérou, 32, ZAC de Petit-Pérou, 97139 Les Abymes, a fait paraître une publicité sur le site internet www.fish-institut.fr/index.php/fr en faveur d'une méthode de fish pédicure présentée comme bénéfique pour la santé avec des allégations telles que :

  • « Les impulsions et les microsuccions que les poissons "docteur" provoquent sur votre corps stimulent votre système nerveux, (...) et votre système circulatoire. » ;
  • « Ils sont reconnus pour le traitement des plaies et des maladies de la peau comme l'eczéma, les cors ou le psoriasis grâce à la production d'une molécule active le "dithranol" qui limite les effets de ces maladies et stimule la production de cellules jeunes. » ;
  • « les séances de Fish (...) ne font que prétendre limiter les effets » [de ces problèmes de peau] ;
  • « Les vertus du Garra Rufa sur ces maladies sont (...) d'une remarquable efficacité selon les dires de personnes qui ont essayé » ;
  • « les impulsions et les microsuccions que provoquent les poissons masseurs sur votre corps, modulent le système nerveux, (...) et votre circulation. » ;
  • « Extrêmement conseillé pour toutes les personnes qui ont les « jambes lourdes ».

Considérant que la réponse fournie par la firme ne contient aucun élément scientifique permettant d'apporter la preuve de ces allégations ; la publicité, effectuée par l'Institut Fish Esthétique, immeuble Le Pérou, 32, ZAC de Petit-Pérou, 97139 Les Abymes, sous quelque forme que ce soit, en faveur d'une méthode de fish pédicure reprenant les termes visés ci-dessus, est interdite.
La présente décision prendra effet trois semaines après sa parution au Journal officiel de la République française.